Blog

Les Primeurs : une tradition bien bordelaise !

La semaine de Primeurs à Bordeaux vient de se finir et il est temps d’en faire le bilan !!

Mais avant tout, la semaine des primeurs qu'est ce que c'est ? 

 

Une coutume bordelaise depuis 1970 : 

Au commencement, les ventes de vins en primeurs ne concernaient que les grands crus classés bordelais et était réservées aux professionnels du vin mais cette tradition commence à se démocratiser et à se développer à d’autres appellations. 
Ce système de vente a été mis en place par l’Union des Grands Crus Bordelais (UGCB) en 1970. Le principe est simple : c’est de la vente de vin « par anticipation » alors que le vin est encore en cours d’élevage.  En effet, lors de la semaine tous les professionnels du vin peuvent goûter et acheter le vin 2 ans à l’avance. L’intérêt pour l’acheteur est de bénéficier d’une remise d’environ 10 à 30% par rapport au prix estimé du vin embouteillé mais il ne récupère ces bouteilles que deux ans après l’achat. 

Pour le domaine, en vendant ces vins par anticipation, il bénéficie d’une avance de trésorerie. En revanche pour que les vins soient vendus en primeur, il est nécessaire que le vin est une certaine aptitude de garde. La base de la vente en primeur repose sur la promesse de valorisation du produit, l’acheteur doit être certain que le vin qu’il achète en primeur sera plus cher après la mise en bouteille et qu’il effectuera une bonne affaire. 

Ce système est originaire de Bordeaux car historiquement, les Châteaux bordelais ne commercialisaient par leurs vins eux-mêmes sur le circuit de distribution mais ils passaient par des intermédiaires, les négociants, qui s’occupaient de la vente de vins vers les particuliers. 

La semaine des Primeurs est devenue LA semaine de La Place De Bordeaux où tout s’organise autour de ce nouveau millésime pour le déguster, le noter et estimer sa qualité et son prix. Pendant toute une semaine, Bordeaux est au centre des attentions. 

La vente en primeurs, de plus en plus accessible aux particuliers : 

Ce système de vente de vins par anticipation se démocratise de plus en plus en devenant accessibles aux particuliers grâce à la vente de vins en ligne sur le web et en se développement en dehors du vignoble bordelais, dorénavant toutes les appellations pratiquent ce mode de commercialisation. 
L’intérêt pour le particulier est que lors d’un achat en primeur, il peut se permettre d’acheter des grands crus classés à des prix plus accessibles mais aussi d’avoir d’autres appellations à prix réduit. 

Les sites de ventes de vins en lignes sont de plus en plus nombreux à proposer des vins en primeurs après les avoir fait sélectionner par des professionnels. 
Les domaines offrent eux aussi la vente de leur vin en primeurs directement auprès des particuliers. 

Alors le millésime Bordeaux 2016 : on en pense quoi ?

Pour qu’un millésime soit bon, il faut une météo clémente et pour 2016 c’était plutôt mal parti…
Le printemps 2016 a été extrêmement pluvieux ce qui a favorisé la prolifération des maladies et a retardé la floraison mais à partir de Juin le soleil est revenu jusqu’au vendange. Le vin a pu murir tranquillement et avec les températures fraiches de la nuit et aux journées chaudes d’été, le millésime est ultra-mûr mais aussi ultra-frais : des conditions parfaites pour  produire un très grand vin. 

Le millésime 2016 est fruité, délicat, frais et digestif. Dès les primeurs le vin était agréable à déguster grâce une très bonne buvabilité et ça pour presque tous les appellations. La longueur en bouche et son équilibre est aussi présage d’un excellent millésime avec un bon potentiel de garde. 
Ce millésime a déjà mis tout le monde d’accord, alors rendez-vous dans les vignobles pour acheter avant tout le monde une bouteille de ce millésime exceptionnel !!! 

Au sujet de l'auteur (Arsene Bacchus)

Arsene Bacchus

Bloggeur passionné de vins essayant d’allier à la fois l’humour et le sens critique, voire sarcastique ! Le monde du vin étant perçu comme trop sérieux, j'ai pris l’option d’une plume qui aborde les sujets d’actualité avec une forme de naïveté et d’autodérision. Mon pseudo rappelle à la fois les côtés gentleman, abordable et instruit d'Arsène Lupin et les aspects précis et respectueux des amateurs de vins dont je fais partie.

Autres articles :