Les maladies de la vigne, la Covid, les intempéries … Comment nos vignerons vont-ils passer cette année 2021 ? En effet, ils ont vécu une période de gel historique ces dernières nuits, une des pires depuis 1991.

Ces dernières nuits, les températures ont gravement chuté pour nos petites vignes, alors que les journées étaient plus que clémentes. Les bourgeons n’ont donc pas hésité à sortir le bout de leur nez avec cette météo estivale. Mais c’est bien connu, en Avril il ne faut pas se découvrir d’un fil… Le gel les a bien attaqué mais il faut encore attendre quelques jours pour pouvoir bien chiffrer les conséquences sur le secteur.

Comment les vignerons ont-ils lutté contre cette période de gel ?

Les vignerons ont recours à différentes techniques afin de réchauffer l’air ambiant autour des vignes, selon le nombre d’hectares qu’ils ont mais aussi selon leurs moyens. En effet, lutter contre le gel demande du temps et de l’argent …

Chauffage / Bougies

Château Monstus et bouscassé gel printemps

Technique : bougies Château Montus et Château Bouscassé, dans le Sud-Ouest

C’est une méthode assez répandue : les bougies pour réchauffer l’air et les pieds de vignes afin de pouvoir gagner quelques degrés quand les températures sont négatives. Les bougies sont placées entre les rangs de vignes et peuvent être allumées de 8 à 12 heures.
Elles sont donc plus adaptées aux petites parcelles car il faut en positionner tous les 10 mètres environ.
Cependant une surveillance nocturne est primordiale pour éviter des dégâts supplémentaires. C’est un système efficace quand le vent est faible.
Comptez un budget d’environ 2 500€ pour deux nuits d’éclairage en plus des coûts de main d’œuvre.

Vignobles des Verdots gel printemps

Technique : aspersion aux Vignobles des Verdots, à Bergerac

Aspersion

2ème méthode pour lutter contre le gel : l’aspersion, utilisée par les Vignobles des Verdots durant cette semaine de froid. C’est le fait d’asperger les ceps de vignes avec de l’eau. De cette manière les bourgeons sont pris dans une poche d’eau qui ne se transformera pas en glace. C’est ce qu’on appelle le phénomène de surfusion.
Cette technique demande une grande attention car il ne faut pas que l’eau dégèle trop vite. C’est pour cette raison qu’elle doit être arrosée en continue jusqu’à ce que les températures retrouvent un niveau stable.
C’est une méthode certes efficace contre tout type de gel, jusqu’à -7C ; mais qui nécessite des installations conséquentes pour permettre un arrosage en continue.

Hélicoptères

Château

Technique : hélicoptère au Château Guiraud, dans le Sauternes

Certains vignerons font appel à des hélicoptères pour brasser l’air, juste avant l’aube pour qu’il y ait suffisamment de luminosité. L’hélicoptère va abaisser la couche d’air chaud au niveau des vignes pour gagner quelques degrés. C’est une technique qui s’avère efficace, mais assez risquée et très coûteuse. Elle est plutôt utilisée dans les grands domaines.

Quelles conséquences pour les vignerons ?

La période de gel qui a frappé nos vignerons ces dernières nuits a été l’une des plus sévères depuis quelques décennies. Il est encore difficile de chiffrer mais l’impact ne sera pas moindre …

Chateau de Santenay gel printemps wine tour booking

Technique bougies au Château de Santenay, en Bourgogne

Une faible récolte pour 2021

Le gel du printemps peut être fatal pour toute une récolte. En effet, des bourgeons étaient déjà sortis du fait d’une météo estivale durant ces dernières semaines. Ce sont ces bourgeons, gravement touchés par le froid, qui font naître les grappes. Il reste l’espoir que les bourgeons secondaires sortent pour donner du raisin…

Des vignerons épuisés

De ce fait, nos viticulteurs vont devoir continuer de travailler autant, mais pour une récolte plus faible. Entre la crise sanitaire, les trois confinements, et maintenant cet épisode de gel, les conséquences économiques pour ce secteur seront importantes. En effet, ces épisodes de gel ont touché près de 80% du vignoble français….

 

Réservez votre visite sur Wine Tour Booking