On rêve tous de reconnaître tous les arômes d’un vin pour paraître plus pro devant son entourage. Il est vrai que ce n’est pas la tâche la plus évidente.  Cependant, il existe des astuces pour vous aider à deviner ou bien sentir les différentes notes d’un vin.

Quels sont les différents arômes dans un vin ?

Premièrement, il faut savoir qu’il y a plusieurs types d’arômes dans un même vin : les arômes primaires, secondaires et tertiaires. Et donc, il existe plusieurs facteurs déterminants : le cépage, le sol, le climat, le millésime, l’élevage… etc. Plusieurs éléments ont un rôle dans la palette aromatique d’un vin.

Arômes primaires 
Les arômes primaires correspondent aux premiers arômes du jus. Ils peuvent passer par des notes végétales et épicées comme le poivron vert ou le poivre que l’on retrouve dans des vins issus de cépage Cabernet. On peut retrouver des notes florales, comme le tilleul et l’acacia, présents dans les vins de Vouvray et Sauternes. Et enfin, des notes fruitées, comme des agrumes, ou fruits rouges, notamment la fameuse framboise du Pinot Noir de Bourgogne.

Arômes secondaires 
Les arômes secondaires sont formés lors de la fermentation alcoolique et malolactique. Ces nouveaux arômes sont issus de la transformation des constituants du raisin, notamment le sucre et les acides aminés. Apparaissent alors de nouvelles molécules donnant naissance à une autre palette aromatique, tel que l’acétate éthylique (note de banane) ou encore le butanoate d’éthyle (note d’ananas). On retrouve alors des notes de fruits à chair jaune comme l’abricot ou la pêche, ainsi que d’autres épices et aromates comme la cannelle, les clous de girofle ou le safran.

Vieillessement du vin du Château Baudan, Listrac-Médoc

Arômes tertiaires
Ces derniers arômes sont formés lors de l’élevage en barrique, c’est à dire lors du vieillissement du vin (arômes d’évolution). Durant cette partie, il est possible de jouer sur cette palette aromatique. En effet, les arômes diffèrent selon les barriques choisies par les vignerons, selon le type de bois, la provenance (forêt, sol), le type de chauffe etc. Donc, lors de cette phase, plusieurs nouvelles notes peuvent apparaître comme des notes de vanille, de caramel, de chocolat, d’amande grillée, de réglisse, de cuire, de café etc. 

On retrouve alors 5 familles aromatiques : les notes fruitées, les notes florales, les notes végétales et épicées, les notes animales et enfin les notes grillées.

Quels arômes dans un vin blanc ?

Différents arômes peuvent être sentis dans un vin selon qu’il est mono cépage ou produit à base de plusieurs cépages.
On retrouve souvent des notes d’agrumes dans les vins blancs, tel que le citron ou encore le pamplemousse. Mais aussi des notes de fleurs blanches comme l’aubépine ou l’acacia que l’on retrouve notamment dans les vins issus du chardonay. Il n’est pas rare de sentir des notes de fruits à chair jaune comme l’abricot, la pêche que l’on peut retrouver dans les Gewurztraminers issus de vendanges tardives. Sans oublier des notes plus sucrées tel que le miel pour les vins blancs liquoreux. 

Quels arômes dans un vin rouge ?

Château Malartic-Lagravière, Grand Cru Classé de Graves

Dans les vins rouges, il est très fréquent de retrouver des notes de fruits rouges, tel que la fraise, la framboise, la myrtille, notamment dans des vins issus du fameux cépage du Médoc, le cabernet sauvignon, qui apportent une complexité aromatique intéressante à chaque vin. Des notes florales sont présentes également, comme la violette que l’on peut retrouver dans des vins issus de la syrah ou du pinot noir. Sans oublier les arômes tertiaires, dépendant du vieillissement de chaque vin : note fumée, réglisse, chocolat etc. 

Quels arômes dans un rosé ?

Les rosés ont une palette aromatique très complexe également. N’oublions pas que les cépages des rosés, sont des cépages rouges et non des cépages blancs.
Dans un rosé on retrouve des notes de fruits exotiques et d’agrumes tel que le litchi ; des arômes de fruits à chair jaune et blanche comme le melon ou la pêche ; des arômes de fruits rouges, de fleurs ainsi que des arômes d’épices et aromates comme le poivre ou la cannelle.

Que faire pour améliorer ses capacités olfactives ?

Plusieurs châteaux proposent dans leurs activités oenotouristiques des ateliers afin de vous aider à identifier les différents arômes présents dans le vin et de développer vos sens, comme l’atelier sensoriel du Champagne AR Lenoble. Si vous voulez sentir les différences entre les cépages, l’atelier cépage & découverte du château Malartic-Lagravière vous emmènera dans un voyage sensoriel franco-argentin…

Afin de développer vos sens, il est également important dans votre quotidien d’utiliser davantage votre odorat. Par exemple, n’hésitez pas à sentir toutes vos épices, à sentir ce que vous mangez car finalement, on peut connaître le gout d’une pomme, mais connaissons-nous son parfum ? 

 

Réservez votre visite sur Winetourbooking.com

 

Suivez nous sur Facebook et Instagram !